Aller au contenu

[L’intelligence Émotionnelle] Q.I. VS I.E.


Salut les RH de Demain ! Dites-moi, vous savez que le QI ne fait pas tout dans la réussite sociale et professionnelle ?

Il y a un tout autre facteur plus que dominant là-dedans.

Après avoir lu cet article vous saurez :

 Ce qui se cache derrière le signe I.E. !

 Développer une tout autre façon de penser, de réfléchir et d’aborder la vie !

 Comprendre plus facilement vos interlocuteurs !


[L’intelligence Émotionnelle] Q.I. VS I.E.

Salut les RH de Demain, ici, on va vous parler de L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE et je vous rassure, il n’y a vraiment rien à voir avec un feuilleton amoureux entre geeks savants ! Allez, c’est parti (pour le show ?) !

L’intelligence émotionnelle kézako ?

Alors, à titre perso, j’ai découvert la notion d’intelligence émotionnelle avec le livre de DANIELLE GOLEMAN qui s’intitule tout simplement… L’intelligence émotionnelle.

Maintenant que vous connaissez ma vie, présentons réellement l’intelligence émotionnelle ! Alors, si je devais vous en parler en deux mots je vous dirai que l’intelligence émotionnelle (qu’on va appeler E.I. histoire de faire court) est l’art de savoir jongler avec les émotions.

D’où ça vient ?

Les premières études sur l’I.E. datent des années 1990 avec les travaux de Salovey et Mayer qui l’ont définie comme étant

« L’HABILETÉ À PERCEVOIR ET À EXPRIMER LES ÉMOTIONS, À LES INTÉGRER POUR FACILITER LA PENSÉE, À COMPRENDRE ET À RAISONNER AVEC LES ÉMOTIONS, AINSI QU’À RÉGULER LES ÉMOTIONS CHEZ SOI ET CHEZ LES AUTRES« .

La découverte ou plutôt, la prise de conscience d’une intelligence émotionnelle, a considérablement changé l’approche scientifique de la réussite sociale et professionnelle. En effet, avant les années 1990, tout un chacun pensait que le Q.I. était le seul facteur de succès mais les chercheurs ont revu leurs copies depuis.

Dorénavant, il est admis que, sans une I.E. développée, même une personne avec le Q.I. le plus élevé au monde ne pourra prétendre à un succès professionnel et personnel mais, qu’à contrario, une personne avec un Q.I. « normal » couplé à une I.E. affûtée aura toutes les changes de réussir les projets qu’elle décide d’entreprendre.

Eh ouais, ça vous bluff hein ?!

Et la raison de tout cela est simple : faire preuve d’I.E. c’est être capable de SE COMPRENDRE, de COMPRENDRE LES AUTRES et de CRÉER DU LIEN SOCIAL. Avoir des compétences extraordinaires, une idée révolutionnaire c’est très bien mais, si l’on est incapable de communiquer, de fédérer ou de donner du sens à tout cela, nous n’arriverons jamais à CONVAINCRE QUELQU’UN. Et sans personne à nos côtés, tous nos projets ont bien moins de chance d’aboutir.

Vous n’êtes pas convaincus ? Hum, alors prenez quelques secondes de votre temps et dites moi ce qu’aurait été Walt Disney s’il n’avait pas su véhiculer sa magie et convaincre des passionnés de le suivre ? Que serait Elon Munsk sans sa force de persuasion et sans sa capacité à fédérer autour de projets jusque-là à peine concevables ? Qu’aurait été Steve Jobs sans ses fameux discours emplis d’émotions ?

Car, en plus d’avoir des projets ambitieux et une forte capacité de réflexion (Q.I.), ces figures célèbres ont avant tout une capacité sans égale à communiquer et à transmettre des sentiments (I.E.).

Et c’est cette I.E. qui a fait, ou qui fait, que leurs collaborateurs n’ont jamais réellement eu le sentiment de travailler pour eux mais plutôt DE TRAVAILLER AVEC EUX dans la création de projets merveilleux. Nuance qui fait toute la différence entre un chef d’entreprise traditionnel et un VÉRITABLE LEADER CHARISMATIQUE.

 


 

 

« rhdedemain lire tu dois et tes connaissances tu développeras » – Yoda

 

 


Les 5 compétences de l’I.E. selon D. GOLEMAN

Bon, normalement vous comprenez maintenant ce qu’est l’I.E. dans son concept de base alors passons la vitesse supérieure et rentrons un peu plus dans les détails. Oui, car comme pour le Nutella ce n’est pas en décrivant le pot qu’on en apprend plus sur le contenu (je suis allé la chercher loin celle-là).

Le contenu de l’I.E. selon GOLEMAN, qui est, et reste pour moi la figure de référence en terme d’I.E., présente 5 COMPÉTENCES CLEFS qui se déclinent chacune en 3 SOUS-COMPÉTENCES :

 

Afficher l'image d'origine

 

Perception de soi

 

Expression individuelle

 

Relations humaines

 

Prise de décision

 

Gestion du stress

 

Comment développer son I.E.

Oui, parce que c’est bien beau de connaître toutes ces compétences et sous-compétences par cœur mais bon, si on n’entraîne pas son intelligence émotionnelle, ça ne sert pas à grand chose !

Eh oui, vous avez bien lu, on peut ENTRAÎNER SON I.E. ! Tout individu peut la développer, la travailler et l’exercer en s’appuyant sur les 5 compétences clefs et les 15 sous-compétences présentées juste avant.

Je vais donc vous donner plusieurs pistes de réflexion pour améliorer, développer, augmenter ou [insérez le terme que vous souhaitez] votre I.E.

Etoffez votre vocabulaire émotionnelle

La langue Française est une langue complexe mais l’avantage c’est qu’elle offre un florilège impressionnant de nuances de mots que vous devez savoir utiliser. Il faut que vous sachiez vous servir de votre vocabulaire pour EXPRIMER PLUS PRÉCISÉMENT VOS ÉMOTIONS et pour MIEUX DÉCELER CELLES DES AUTRES.

Imaginons que vous ayez peur, le fait de vous dire « j’ai peur » ne vous avancera à rien car la peur fait partie de nos quatre émotions de base : peur, colère, tristesse et joie.

Le terme important ici est BASE, c’est à dire qu’on est au niveau 0 de précision. Alors, plutôt que de vous dire « j’ai peur » demandez vous si vous êtes stressé, si vous n’avez pas confiance en vous, si vous manquez de courage ou autre.

Là, on devient plus précis et c’est UNIQUEMENT COMME CELA que vous pourrez ajuster votre comportement pour comprendre puis pour dépasser le sentiment qui vous envahit.

Détruisez vos pensez négatives

Oui, carrément, il faut les détruire car ce sont de véritables poisons ! Retenez que LES PENSÉES PRÉCÉDENT LES ÉMOTIONS ainsi, partir défaitiste, vous fera perdre alors que partir vainqueur vous fera gagner.

C’est un raccourci, j’en ai conscience mais appliquez ce que Napoleon HILL appelle l’AMP pour « Attitude Mentale Positive » et efforcez-vous de toujours avoir des pensées positives et optimistes quelque soit la situation qui vous fait face. Cela changera votre vision de la vie.

Ne soyez pas avare de compliments

On a toujours pour habitude de dire quand quelque chose ne va pas, c’est assez naturel, mais par contre pour dire quand ça va bien il n’y a plus personne et ça c’est vraiment navrant !

Pourtant c’est étrange car vous, vous aimez en recevoir des compliments non ? Alors, n’hésitez pas à en donner car les autres sont comme vous, ils AIMENT ÊTRE CONGRATULÉS et l’ego n’a rien à voir là dedans. Non, c’est le propre de l’homme (et de la femme) d’avoir un besoin important de reconnaissance. Cela va même jusqu’à être un besoin chimique car être félicité libère en nous des ENDORPHINES et de la DOPAMINE… les deux hormones du BONHEUR.

Faites preuve de clémence

Apprendre à pardonner, c’est très compliqué mais c’est essentiel si vous voulez développer une I.E. en béton armé !

Il est important que vous pardonniez ceux qui vous ont fait du mal afin de vous LIBÉRER D’UN FARDEAU. Car rester dans un sentiment de haine envers une autre personne est ravageur et usant pour chacun d’entres nous. Ce sentiment est un poids pour votre corps, votre esprit et parfois même pour vos proches.

Par contre, il ne faut pas confondre pardonner et oublier. Non, loin de là, je vous demande juste de passer à autre chose pour vous sentir APAISÉ et SOULAGÉ. Ce n’est pas évident, je le sais, mais cela vous apportera beaucoup croyez-moi.

Faites preuve d’écoute

Vous devez vous entraîner à écouter de façon active et empathique. Apprenez à vous détacher de votre personne et de vos expériences pour vous mettre A LA PLACE DE LA PERSONNE QUI VOUS PARLE. C’est uniquement comme cela que vous cernerez réellement ses envies, ses attentes, ses détresses, …

N’hésitez pas à RÉPÉTER LES PHRASES de votre interlocuteur (oui comme un perroquet) car entendre ses propres mots de votre bouche lui donnera le sentiment que vous le comprenez réellement. Egalement, REFORMULEZ parfois ses paroles avec vos propres mots ce qui permettra à votre interlocuteur soit de valider votre compréhension de ses dires ou de vous reprendre sur ce qu’il ressent et ainsi vous pourrez réajuster votre comportement en fonction.

 Conclusion

Aujourd’hui, si vous voulez réussir dans votre vie personnelle et professionnelle vous serez obligé de travailler sur le développement de votre I.E. Mais, vous l’avez sans doute remarqué, vous faites déjà preuve de la maîtrise d’un certain nombre de compétences en I.E. alors commencez par les renforcer le plus possible puis, pas à pas, développez les autres aspects de cette forme d’intelligence et abreuvez-vous de toutes ses vertus.

Et si vous voulez entrer encore plus dans le sujet, le livre de D. GOLEMAN est fait pour vous ! Un tout petit investissement (12 € pour quasiment 1 000 pages) pour d’importants changements 🙂

 

 

Si cette article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter et à le partager car partager c’est nous aider 🙂

Partage ces connaissances :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT "7 LOIS DU TEMPS A MAÎTRISER POUR RÉUSSIR SES ETUDES EN RH"