Aller au contenu

L’entretien professionnel

Salut les RH de demain, cette semaine on vous aide à nouveau à réviser facilement et rapidement vos cours en Ressources Humaines en vous proposant une fiche de révision RH sur l’entretien professionnel !

 

CLIQUE ICI POUR TÉLÉCHARGER LA FICHE AU FORMAT PDF

 

L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL

En un coup d’œil et au talent !

Tous les 2 ans, un employeur est dans l’obligation de dispenser un entretien professionnel à l’ensemble de ses salariés.

En une poignée de secondes pour limiter la casse !

Tous les 2 ans, un employeur est dans l’obligation de dispenser un entretien professionnel à l’ensemble de ses salariés.

Cet entretien professionnel a pour objectif d’accompagner les salariés dans leurs souhaits d’évolution et d’évoquer les formations qui leur permettront d’y parvenir.

Tous les 6 ans, un entretien professionnel plus poussé doit être tenu. Il sert à faire un état des lieux récapitulatif de l’ensemble du parcours professionnel du salarié.

En 5 min pour assurer un max’ !

PRÉSENTATION

Tous les 2 ans, un employeur est dans l’obligation de dispenser un entretien professionnel à l’ensemble de ses salariés. Cet entretien sert à appréhender les perspectives d’évolution professionnelle du salarié.

PUBLIC CONCERNE

L’entretien professionnel doit être dispensé à l’ensemble des salariés :

  • CDI, CDD, contrat aidé, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation
  • Temps pleins, temps partiels, tiers temps, …
  • Pas de condition d’ancienneté
  • Pas de seuil d’effectif dans l’entreprise

L’OBJECTIF DE L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L’objectif de l’entretien professionnel est double :

  • Accompagner les salariés dans leurs perspectives d’évolution professionnelle : promotion, changement de poste, nouvelles responsabilités, …
  • Identifier les besoins en formations à venir

LE CONTENU DE L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL

La loi n’impose aucune trame spécifique à respecter lors de la dispense d’un entretien professionnel, hormis le fait que l’employeur doit systématiquement informer le salarié sur le sujet de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

LA DISPENSE DE L’ENTRETIIEN PROFESSIONNEL

L’entretien professionnel doit être dispensé pendant les heures de travail et dans les locaux de l’entreprise.

PERIODICITE DE L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L’entretien professionnel doit être tenu tous les deux ans.

Un employeur peut également instaurer la tenue des entretiens professionnels tous les ans.

L’entretien professionnel doit être systématiquement proposé à tout salarié qui reprend son activité après une période d’interruption due à :

§   un congé maternité

§   un congé parental à temps plein ou partiel,

§   un congé d’adoption

§   un congé de proche aidant

§   un congé sabbatique

§   une période de mobilité volontaire sécurisée

§   un arrêt maladie de plus de 6 mois

 

Est également concerné, tout élu qui arrive au terme de son mandat syndical.

L’ENTRETIEN DES 6 ANS

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif de l’ensemble du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux a pour but de vérifier que le salarié a bien eu l’ensemble des entretiens professionnels qui lui sont dus.

Egalement, cet entretien vise à s’assurer que le salarié, au cours des 6 dernières années, a bien

  • Soit eu, au minimum, une action de formation
  • Soit acquis un des éléments de certification professionnelle (diplôme, titre professionnel, etc.) par la formation ou par une VAE
  • Soit bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle

LES SANCTIONS

Toutes les entreprises d’au moins 50 salariés qui, au cours des 6 dernières années, n’ont pas dispensé d’entretien professionnel à un ou plusieurs salariés ou qui n’ont pas mis en place d’actions de formation, de certification, de VAE ou de professionnalisation sont sujettes à sanction.

La sanction est un accréditement du compte personnel de formation du ou des salariés concernés de :

  • 100 heures s’il travaille à temps plein
  • 130 heures s’il travaille à temps partiel

Ce qui équivaut, pour l’employeur, à sanction financière allant de 3 000 € à 3 900 €.

 

Si cette fiche vous a aidé, n’hésitez pas à aider à votre tour un de vos amis en la partageant ! 🙂

Partage ces connaissances :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT "7 LOIS DU TEMPS A MAÎTRISER POUR RÉUSSIR SES ETUDES EN RH"