Aller au contenu

Réviser grâce à la méthode SRS

Réviser grâce à la Méthode SRS

Selon vous, qu’est-ce qui est le plus efficace ? Réviser quatre heures de suite une fois par semaine ou réviser juste vingt petites minutes tous les jours de la semaine ?

Je pense que vous l’avez deviné, le plus efficace est de réviser moins longtemps mais de façon régulière.

C’est intéressant, vous allez me dire mais ça ne fonctionne pas avec l’apprentissage des Ressources Humaines car il y a beaucoup trop de savoir à acquérir ! Et bien… vous avez raison mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas d’alternatives ! Et justement le SRS est l’une d’elle.

Notre cerveau n’est pas le meilleur quand il s’agit de retenir des informations

Vous avez bien lu, notre cerveau n’est pas un outil magique qui retient tout ce qu’on essaie de lui apprendre (d’ailleurs, il a étonnamment plus tendance à se souvenir d’informations inutiles que d’informations importantes…).

Cette lacune nous oblige à trouver des solutions pour lui faire comprendre que ce qu’on est en train de réviser là, maintenant, à une importance cruciale, voire vitale, pour notre réussite à l’examen. Que notre vie dépend de notre maîtrise du rôle du médecin du travail par exemple !

La meilleure des solutions jusqu’à présent est la technique dite du « bourrage de crâne ».

Pourquoi le « bourrage de crâne » est le meilleur mode d’apprentissage possible ?

Commençons par rappeler ce qu’est le « bourrage de crâne ».

Le « bourrage de crâne » est une méthode… bon allez j’arrête. Le « bourrage de crâne » est LOIN d’être une méthode efficace, bien au contraire, la solution optimale pour apprendre est le SRS ou si vous préférez les révisions à intervalles espacés. Avant de le présenter, attachons-nous à comprendre comment fonctionne notre cerveau.

La courbe de l’oubli

Laissez-moi vous présenter M Hermann EBBINGHAUS, philosophe allemand du XVIIIème siècle qui va nous être d’une aide précieuse pour comprendre le fonctionnement de notre cerveau en terme d’apprentissage.

Méthode SRS
Méthode SRS

Oui… vous avez bien lu le texte (enfin je l’espère) …

On oublie 50 % à 80 % de ce que nous avons appris dès le lendemain et jusqu’à 97 % un mois après l’avoir lu.

Bon, clairement, cette courbe détruit à elle seule l’idée selon laquelle il faut passer 2 h tous les soirs à réviser comme un forçat une matière ou un cours.

A partir de cette courbe, Hermann EBBINGHAUS préconise de

  • Ne pas chercher à réviser « simplement » mais de réellement faire une démarche d’apprentissage complète avec un processus de visualisation et d’association (la mnémonique).
  • Faire des révisions régulières et espacées pour repousser de plus en plus notre oubli des choses.

Si on résume, selon Hermann, pour bien réviser et surtout bien ancrer les informations dans notre tête, il faut apprendre les informations en les liant à des sons, à des images, à des émotions, à des histoires, … (Jean Eude, opérateur de production se blesse un beau matin […] il doit voir son médecin du travail qui lui fait un arrêt de travail […] il perçoit telle indemnisation …) puis réviser de façon régulière et espacée dans le temps (vous vous remémorer l’histoire de Jean-Eude tous les X jours et encore mieux vous avez une photo de Jean-Eude dans votre tête pour le visualiser).

« Tous les X » jours, oui, car la répétition espacée n’est pas régulière. Elle doit être savamment programmée pour que vous révisiez la bonne information au bon moment. Effectivement, car réviser trop tôt n’aurait aucun intérêt car l’information est encore fraîche dans votre esprit et trop tard et bah… c’est trop tard, vous n’avez plus qu’à tout réapprendre. Il faut ainsi réviser pile au moment où vous allez oublier l’information.

Mais comment être sûr de réviser au moment voulu ? C’est là que se trouve toute la complexité de la méthode…

Le système de LEITNER

Sébastian LEITNER cherche à répondre à cette question.

LEITNER a tiré parti des constats du philosophe Hermann EBBINGHAUS pour créer son propre système de révision espacé, le système Leitner (pourquoi se prendre la tête à trouver un nom à sa méthode alors qu’on peut lui donner directement le sien ?).

Méthode SRS
Méthode SRS

Cette méthode est basée sur des cartes de révision qui sont rangées dans 3 ou 5 boites. Dans la première boîte sont disposées les cartes que l’on ne connait pas du tout et dans la dernière celles que l’on maîtrise sur le bout des doigts.

Le but étant alors de réviser les cartes de façon plus ou moins espacée selon la boîte dans laquelle elles sont.

A chaque révision, si on reconnaît facilement la carte qu’on vient de prendre, on la fait passer dans la boîte suivante. Si, au contraire, on ne la reconnaît pas, on la remet soit dans la première boîte (si on l’a totalement oublié), soit dans la boîte précédente (si on a eu des difficultés à s’en souvenir ou si on ne s’en souvient que partiellement).

Le but final étant que toutes les cartes soient dans la dernière boîte et qu’elles y restent.

Là, on se rapproche de quelque chose qu’il est possible de mettre en place pour réviser efficacement les RH non ? En particulier, si l’on couple le système LEITNER avec les fiches de révision RH2D. Que le monde est bien fait, vous ne trouvez pas ?

Bon… par contre, Sébastian (LEITNER) est sympa de partager sa méthode mais bon il ne nous donne pas d’indication sur le moment de réviser telle ou telle boîte.

Je vais vous partager le rythme que j’utilise personnellement :

  • Boîte 1 : Tous les jours
  • Boîte 2 : Tous les 2 jours
  • Boîte 3 : Tous les 3 jours
  • Boîte 4 : Toutes les semaines
  • Boîte 5 : Tous les 10 jours

Libre à vous d’adapter ce rythme à votre fonctionnement.

La Méthode SRS, compliquée à mettre en place

Dans la théorie, le système de LEITNER tient la route, dans la théorie… car, comme vous avez pu le lire, c’est moi qui vous ai apporté une cadence de révision, cadence basée sur mon propre « vécu » donc qui n’a rien de scientifique.

Faire des cartes de révision c’est simple (surtout quand nous les faisons pour vous sur notre site) mais c’est trouver les bons espacements de révision qui pose réellement problème dans ce système.

L’apprentissage par Méthode SRS / répartition espacée à l’air du 2.0

Mais bon, maintenant nous sommes rentrés (depuis quelques années déjà) dans l’ère de l’informatique ce qui a impulsé un second souffle à la révision espacée, à la méthode SRS. En effet, la méthode SRS est de plus en plus répandue, spécialement dans le domaine de l’apprentissage des langues, sur nos ordinateurs et sur nos smartphones.

Je suis certain que des applications telles que MOSALINGUA ou DUOLINGO vous parlent.

Méthode SRS
Méthode SRS

Aujourd’hui, la méthode SRS est devenue extrêmement populaire, pas un jour ne passe sans qu’une application utilisant cette technique d’apprentissage ne sorte.

C’est super, vous allez me dire mais non… enfin si ça l’est ! Mais pas pour les RH car l’apprentissage des Ressources Humaines est totalement absent de ce mouvement.

J’explique cela par trois éléments :

  • premièrement les RH ne sont pas forcément une matière grand public (contrairement à l’apprentissage des langues par exemple),
  • ensuite les RH c’est pointu et apprendre la clause de non concurrence en détail via une carte me paraît complexe,
  • la démocratisation de la méthode SRS est récente, rien ne dit que dans les années à venir l’apprentissage des Ressources Humaines auront aussi leurs applications dédiées.

RHDEDEMAIN, une alternative possible ?

Avec Aurélie, nous avons créé RHDEDEMAIN pour justement vous éviter de passer vos soirées et vos weekends le nez dans les révisions.

Notre méthode est de vous fournir des fiches de révision simples, courtes et structurées. L’objectif est de vous donner l’essence même d’un sujet RH, ni plus, ni moins, pas de blabla.

Les fiches n’ont pas été conçues dans une optique de révisions SRS mais plus sur un modèle 20/80 : un condensé de 20 % de cours qui vous donne accès à 80 % d’informations mais ce n’est pas pour autant qu’il est impossible de coupler ces fiches au système des boîtes de LEITNER et à l’espacement des révisions que je vous ai partagées.

Cette technique peut être excellente ne serait-ce que pour vous donner une routine d’apprentissage. Pour faire en sorte que vous révisiez un peu tous les jours avec un système se rapprochant plus ou moins au SRS.

Mon conseil, si tester cette technique vous intéresse, serait de répartir les fiches par catégories (contrat de travail, temps de travail, …) et de créer 5 boîtes par catégorie. Je préconise de faire cela pour vous éviter de vous décourager dès le début à la vue d’une pile de 50 fiches à apprendre.

Ensuite, je le répète, pas de bachotage, c’est inutile, passez 2 à 3 X 15 min à réviser par jour ce qui vous permettra d’apprendre entre 6 et 9 fiches à la journée (je compte 5 min pour lire sérieusement une fiche).

 


Fabien Olicard, mentaliste et YouTuber présente la méthode des Flash Cards qui est clairement inspirée système LEITNER


 

Faites-nous des retours

Nous sommes intéressés par vos retours sur cette méthode d’apprentissage que nous allons appeler la… Méthode SRH2D (original non ?) !

Dites-nous ce que vous en avez pensé, comment l’améliorer, que lui ajouter, … afin que l’on puisse bâtir ensemble une méthode efficace pour réviser les RH. Qui sait, peut-être qu’un jour, grâce à vous, on sortira notre propre application pour réviser les RH de façon espacée 🙂 !

 

À tout de suite dans les commentaires !

 

Partage ces connaissances :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réflexions au sujet de « Réviser grâce à la méthode SRS »

  1. Ping : 3 techniques incontournables pour REVISER à la DERNIERE MINUTE ! | RH DE DEMAIN

  2. Ping : 3 techniques incontournables pour APPRENDRE EFFICACEMENT | RH DE DEMAIN

  3. Ping : Vous ne savez pas prendre des notes efficacement ! - RH DE DEMAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT "7 LOIS DU TEMPS A MAÎTRISER POUR RÉUSSIR SES ETUDES EN RH"